Séminaire « Les grands ensembles en héritage » – ENSAP Lille – 18 novembre 2014

Séminaire « Les grands ensembles en héritage »

Lieu : ENSAP Lille, 2 rue Verte, 59650 Villeneuve d’Ascq

Date : 18 novembre 2014, 9h-13h

Cette journée d’étude est proposée par les séminaires de recherche du domaine d’étude «histoire, théorie, projets» : histoire de l’architecture contemporaine, Richard Klein enseignant, Archéologie du projet, Catherine Blain et Marie Céline Masson, enseignantes.

Accédez au site de l’ENSAP

Programme extrait du site :

Faut-il patrimonialiser les grands ensembles ? – Benoît Pouvreau

Longtemps réservée aux monuments dits « historiques », la politique de patrimonialisation touche désormais de nombreux bâtiments construits au vingtième siècle, y compris les grands ensembles d’habitat social construit sous les Trente Glorieuses. Témoins privilégiés de la modernisation de la France après 1945, les grands ensembles offrent aujourd’hui un panorama contrasté dont certains éléments, milite Benoît Pouvreau, méritent d’être intégrés au Patrimoine.

Benoît Pouvreau, est docteur en histoire de l’architecture, et chercheur au service du patrimoine culturel du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il travaille sur l’histoire du logement, le patrimoine du XXe siècle et les lieux de mémoire de la Seconde Guerre mondiale. Il a notamment publié Eugène Claudius-Petit, un politique en architecture (2004) et Les graffiti du camp de Drancy (2014).

 Les grands ensembles à Budapest, une comparaison Est-Ouest – Melinda Benko

A partir d’exemples à Budapest, Il s’agit de comprendre les similarités et les différences entre les grands ensembles en Hongrie (dans les pays post-soviétiques en général) et en France (dans les pays « occidentaux » en général). Il s’agit de comprendre les valeurs, les problèmes urbains et architecturaux ainsi que de saisir la nécessité de la réévaluation des situations à l’aune des questions contemporaines de durabilité.

Melinda Benko est architecte-urbaniste, Chef de Département d’Urbanisme de l’Université des Sciences Techniques et Économiques de Budapest (BME)

La Cité de l’Etoile, un modèle de logement social et son devenir – Loic Josse & Richard Klein

Commandée en 1955 par Emmaus, imaginée par Candilis, Josic et Woods, la cité de l’Etoile est un témoin architectural du mouvement de solidarité nationale initié par l’abbé Pierre en 1954 en faveur des plus démunis. La connaissance détaillée de l’opération, le contexte de son édification, l’histoire dans la durée de son évolution permettent de comprendre son intérêt architectural et ses qualités urbaines. L’examen de ses représentations et de leur diffusion incite à s’interroger sur les circonstances qui expliquent qu’un modèle de logement social, reconnu en son temps, soit traité sans grande attention au point d’échapper de justesse à la destruction. L’étude de faisabilité et la restructuration en cours concrétisent les bases d’une approche raisonnée et scrupuleuse d’une architecture du XXe siècle et d’un ensemble urbain d’exception. L’histoire récente de la Cité de l’Etoile permet de s’interroger sur l’avenir de l’héritage architectural du XXe siècle.

Loic Josse est architecte, il fonde avec Patricia Martineau le Groupe d’Architecture Ellipse qui développe une compétence particulière concernant les projets de rénovation urbaine et participe au pôle d’appui de l’ANRU sur la qualté urbaine des projets.

Richard Klein est architecte, Professeur d’histoire de l’architecture à l’Ensapl.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.