[En format hybride] Séminaire « Gares et infrastructures ferroviaires 1918-1945 : modèles et pratiques en circulation entre France et Italie » – AREP (Paris) – 10 mars 2023

Le séminaire « Gares et infrastructures ferroviaires 1918-1945 : modèles et pratiques en circulation entre France et Italie » se tiendra le vendredi 10 mars 2023, de 14 h à 18h, à l’AREP, 16 avenue d’Ivry, 75013 Paris.

L’entrée est libre après inscription préalable : cliquez ici

Format hybride : possibilité de suivre et d’intervenir à distance par Teams.

Accédez à l’annonce : Gares et infrastructures ferroviaires 1918-1945

Présentation

Les bâtiments voyageurs et l’architecture ferroviaire assument dans les grandes villes ou des lieux spécifiques (sites touristiques, frontières) un rôle de monument qui porte une narration spatiale et visuelle, politique et idéologique liée au moment de la commande. Les gares, en tant que lieux symboliques, de confortation des pouvoirs et d’expression d’une culture architecturale et technique, communiquent en des langages divers et portent l’empreinte des praticiens en charge des projets, des négociations entre ces derniers et les instances administratives, les gestionnaires, les collectivités locales. Dans cette perspective, il s’agit lors de ce séminaire d’aborder la création et la transformation de l’architecture ferroviaire en convoquant des domaines historiques complémentaires.

Le projet d’une gare est nécessairement le lieu de collaboration entre savoir technique, savoir constructif et pratiques artistiques. Architecture, ingénierie, arts appliqués, œuvres d’art sont mises à contribution pour expérimenter des nouvelles formes et langages, avec l’objectif de mettre en relation la modernisation des infrastructures techniques avec la proposition architecturale, pour donner forme à un programme encore aujourd’hui en constante évolution.

Ce séminaire de travail a été conçu comme un moment d’échanges, pour croiser les regards et préciser les contours de cette mise en parallèle, en vue de l’organisation d’un colloque qui favorise la rencontre entre chercheurs d’aires disciplinaires complémentaires.

Programme

Contributions membres UMR AUSser

Introduction et modérateur
Karen Bowie, professeure émérite de l’École nationale supérieure d’architecture Paris la Villette, chercheuse à AHTTEP, UMR AUSser 3329 du CNRS, membre du comité scientifique de Rails & histoire

Les architectures ferroviaires italienne et française de l’entre-deux guerres dans les revues professionnelles. Pour une mise en perspective transnationale
Romain Iliou, ingénieur-architecte, chercheur associé à AHTTEP, UMR AUSser 3329 du CNRS

La gare « standard » italienne de l’entre-deux guerres : affirmation d’une identité nationale ou réécriture de modèles éprouvés ?
Alexandrina Striffling, doctorante CIFRE au sein d’AREP et du laboratoire IPRAUS, UMR AUSser 3329 du CNRS, École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, école doctorale 528 (VTT), Université Paris-Est Sup.

Les gares de Roberto Narducci de l’Italie fasciste. Perspectives de recherche
Federico Ferrari, maître de conférences à l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, chercheur à ACS, UMR AUSser 3329 du CNRS



Citer ce billet
Pascal Fort (2023, 23 février). [En format hybride] Séminaire « Gares et infrastructures ferroviaires 1918-1945 : modèles et pratiques en circulation entre France et Italie » – AREP (Paris) – 10 mars 2023. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1ii

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search