[Parution] “Sous le feu numérique : spatialités et énergies des Data Centers” / Fanny Lopez, Cécile Diguet, MétisPresses, avril 2023

L’ouvrage “Sous le feu numérique : spatialités et énergies des Data Centers” de Fanny Lopez (membre associée OCS/AUSser) et Cécile Diguet, aux éditions MétisPresses, paraîtra le 07 avril 2023.

Lire un extrait : Sous le feu numérique

Présentation éditeur (4e de couverture)

Portées par la numérisation de l’économie, par l’explosion des échanges de données, du Cloud et des objets connectés, les infrastructures numériques sont en passe de devenir l’un des plus importants postes de consommation électrique du XXIe siècle. Les data centers se multiplient en conséquence, et se déclinent en une diversité formelle surprenante: des «boîtes» anonymes standardisées, des architectures manifestes dans des campus high-tech, des bâtiments transformés tels d’anciens bureaux ou centraux téléphoniques. Visibles ou discrets, parfois même cachés dans des souterrains ou des bunkers pour échapper à la menace climatique ou terroriste, les centres de données sont omniprésents, que ce soit dans les centres-villes, dans les zones périphériques ou dans les régions rurales, reculées et désertiques. Qu’ils saturent les réseaux électriques, qu’ils soient intégrés dans des cercles d’échanges de chaleur ou d’électricité de périmètres variables – îlot, quartier, ville, territoire –, ils redéfinissent à chaque fois le projet énergétique des espaces dans lesquels ils s’implantent.

À partir d’enquêtes de terrain menées à Amsterdam, Dublin, New York, Paris, Portland, Stockholm, ainsi que dans les territoires de la Silicon Valley, de l’Oregon ou du nord de la Suède, Sous le feu numérique analyse les stratégies de planification spatiales et énergétiques des data centers et appelle à questionner urgemment les limites de leur croissance incontrôlée.

Présentation des auteurs

Fanny Lopez est historienne de l’architecture et des techniques, maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches à l’ENSA Paris-Est et codirectrice du LIAT à l’ENSA Paris-Malaquais. Ses activités de recherche et d’enseignement portent sur l’impact spatial, territorial et environnemental des infrastructures énergétiques et numériques. Parmi ses ouvrages: Le rêve d’une déconnexion. De la maison autonome à la cité auto-énergétique (La Villette, 2014, traduit chez Manchester University Press, 2021); L’ordre électrique. Infrastructures énergétiques et territoires (MētisPresses, 2019 – prix de l’AARHSE); À bout de flux (Divergences, septembre 2022).

Cécile Diguet est urbaniste, formée à Sciences-Po Paris et à Londres, à la Bartlett School of Architecture. Son parcours chemine entre fabrique opérationnelle de la ville et études préalables pour nourrir et accompagner les politiques urbaines en France et dans le monde. Depuis 2017, elle explore notamment l’inscription spatiale des infrastructures numériques. Elle est actuellement directrice du département Urbanisme, Aménagement et Territoires de l’Institut Paris Région.



Citer ce billet
Pascal Fort (2023, 3 avril). [Parution] “Sous le feu numérique : spatialités et énergies des Data Centers” / Fanny Lopez, Cécile Diguet, MétisPresses, avril 2023. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1jt

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search