[Appel] à contribution pour les journées d’étude “Bruno Latour et l’architecture” ( date limite : 09 juin 2023)

L’appel à contribution pour les journées d’étude “Bruno Latour et l’architecture” est ouvert.

Comités

Comité d’organisation : Margaux Darrieus (ACS/AUSser-GRIEF) et Léa Mosconi (AAU-ACS/AUSser)

Comité scientifique : Marco Assennato (ACS/AUSser), Anne Bossé (AAU), Maxime Decommer (GRIEF-ACS/AUSser), Margaux Darrieus (ACS/AUSser-GRIEF), Guillaume Meigneux (AAU), Guillemette Morel-Journel (ACS/AUSser), Léa Mosconi (AAU-ACS/AUSser), Can Onaner (LIAT-GRIEF), Mathias Rollot (AAU).

Résumé

De l’anthropocène aux controverses, de la modernité à la théorie de l’acteur réseau, comment les architectes se saisissent-ils dans leurs pratiques, leurs enseignements et leurs recherches, des concepts et des outils développés par le sociologue, anthropologue et philosophe des sciences et des techniques Bruno Latour ? Et que nous disent-ils, ces emprunts, sur les architectes et sur l’architecture ? Ces journées d’étude visent à explorer les modalités de la mise en œuvre des outils et des concepts de Bruno Latour en architecture, ainsi qu’à en cartographier et problématiser les effets. Cela, en trois lieux : dans l’agence d’architecture ; dans le laboratoire de
recherche en architecture ; dans l’école d’architecture et de paysage.

Appel

Modalités de soumission

Les journées d’étude centrent volontairement le regard sur le monde de l’architecture. L’appel à contributions est donc ouvert aux architectes, aux enseigant•es et aux chercheur•es en architecture, débutant•es et confirmé•es, ainsi qu’aux chercheur•es et praticien•nes d’autres disciplines, dont le monde de l’architecture constitue l’objet ou le terrain de recherche. Les propositions formulées doivent indiquer explicitement le lieu depuis lequel/à propos duquel se déploie la contribution (l’agence, le laboratoire, l’école).

Dans la volonté de diversifier les modalités d’écriture de la recherche, cet appel à contributions est également ouvert aux expériences de production de savoir “en faisant”, impliquant les chercheur•es et d’autres publics. Nous faisons l’hypothèse que des savoirs inédits peuvent émerger de la plongée active des acteur•ices des journées d’étude dans des dispositifs spécifiques et dynamiques, qui engagent les corps de manière complémentaire des formats usuels de prises de paroles. Cela par le dessin, la création audiovisuelle, l’installation ou encore la performance, par exemple. Décentrer, immerger et activer les intervenant.es devant permettre de
4/6 produire des connaissances nouvelles en entrecroisant des formats usuels et inédits de communications. Les expériences en question peuvent se traduire dans des dispositifs spatiaux particuliers, dont les modalités de déploiement seront esquissées dans la proposition de contribution (agencements, durée, matérialité) et peuvent interagir avec les caractéristiques architecturales des trois établissements accueillant la manifestation (l’Ensa Bretagne, l’Ensa Nantes et l’Ensa Paris-Malaquais).

Les propositions doivent être envoyées avant le 9 juin 2022, aux adresses mail suivantes : margaux.darrieus(a)rennes.archi.fr ; lea.mosconi(a)nantes.archi.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search