“De la ville nouvelle à la ville durable : Marne-la-Vallée” (Livre)

“De la ville nouvelle à la ville durable : Marne-la-Vallée” de Antoine Picon et Clément Orillard – Editions Parenthèses, novembre 2012 – 288 p.

Présentation extraite du site de l’éditeur: Entre politique des villes nouvelles et destin spécifique, inscription dans la longue histoire de l’aménagement de la région parisienne et projection dans le futur du Grand Paris, Marne-la-Vallée occupe une place à la fois révélatrice et singulière qui interroge la manière de produire la ville en France depuis la Seconde Guerre mondiale.
À l’occasion des quarante ans de la fondation de cette ville nouvelle, dix-huit auteurs, historiens, urbanistes, architectes et ingénieurs, abordent à travers différents thèmes l’ensemble des aspects de cet acte d’aménagement majeur, depuis les prémices de sa création jusqu’à ses dernières réalisations en cours. Pourquoi a-t-on imaginé cette ville nouvelle ? Pourquoi a-t-on choisi ce site ? Dans quels domaines Marne-la-Vallée a-t-elle fait figure d’avant‑garde ? Comment y a-t-on expérimenté de nouvelles manières de vivre ensemble ? Quel est désormais son rôle dans le Grand Paris ?
Marne-la-Vallée est d’abord replacée dans la perspective de la longue tradition de l’aménagement en France et plus spécifiquement dans la mise en place de la politique des villes nouvelles. L’histoire de cette création urbaine est d’abord abordée par une vue d’ensemble et ensuite par le focus de chacun des secteurs, correspondant à autant de chroniques spécifiques : la construction d’un centre régional à Noisy-le-Grand, les expérimentations du Val Maubuée, le retour à une urbanisation plus classique dans le Val de Bussy et l’aventure du Val d’Europe, entre le “nouvel urbanisme” et le parc d’attractions Disneyland Paris.
Viennent enfin les questions relatives à l’économie de la connaissance et du tourisme, à l’urbanité, à l’innovation en matière d’architecture du logement, au travail sur les espaces verts et l’hydrologie qui sont les marqueurs de l’évolution d’une ville nouvelle. D’autant que les dimensions environnementale et écologique, enjeux contemporains majeurs, ont été dès l’origine au cœur des préoccupations des concepteurs de Marne-la-Vallée.
Clément Orillard, architecte, urbaniste et historien, est maître de conférences à l’Institut d Urbanisme de Paris.
Antoine Picon,
ingénieur général des Ponts et Chaussées, architecte et historien, est directeur de recherche à l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées et professeur à l’Université Harvard.
Laurent Coudroy de Lille et Daniel Béhar, Enseignants à l’IUP, ont apporté leur contribution à cet ouvrage.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.