[En hybride] 3ème “Rencontre autour de ma thèse” : “Álvaro Siza, du dessin au chantier, agence et processus de projet” – ÉNSA de Paris-Belleville – lundi 22 mai 2023

L’Ipraus/AUSser (Énsa de Paris-Belleville) vous propose ce nouveau rendez-vous au sein de son centre de recherche documentaire : “Rencontre autour de ma thèse”, depuis avril 2022.

Cette rencontre est un échange public de 30 à 45 mn entre un doctorant, deux enseignants-chercheurs et le public.

Les questions porteront sur la genèse de la thèse et de son cheminement (choix du sujet, méthodologie, difficultés).

Vous êtes étudiant, enseignant-chercheur de Paris-Belleville ou extérieur, vous êtes intéressé par le sujet et/ou pour vous lancer dans une thèse, venez échanger en toute convivialité. Cette rencontre est pleinement ouverte.

Vous pouvez venir avec votre sandwich.

3ème Rencontre autour de ma thèse

Cette troisième rencontre aura lieu le lundi 22 mai 2023, 13h15-14h (30 mn échange doctorant/enseignants et 15 mn questions/réponses avec le public) en format hybride au centre de recherche documentaire IPRAUS/AUSser à l’Énsa de Paris-Belleville (60, boulevard de la Villette, 75019 Paris, bâtiment B, 3ème étage).

Cette rencontre est en présentiel et en distanciel.

Si vous ne pouvez vous déplacer, je vous donne le lien zoom afin d’y assister en distanciel :
https://zoom.us/j/96443124560?pwd=a256aVg0Q00vRnRibWl0RE1BUDk4Zz09
Code secret : 891897

Les intervenants

Delphine Bresson, doctorante IPRAUS/AUSser sous la direction de Estelle Thibault, échangera sur son parcours et sur son sujet de thèse : Álvaro Siza, du dessin au chantier, agence et processus de projet

Jean-François Renaud, Maître de conférences en Théories et Pratiques de la Conception Architecturale et Urbaine à l’Énsa de Paris-Belleville, sera le discutant.

André Lortie, directeur de l’IPRAUS/AUSser à l’Énsa de Paris-Belleville, animera cette rencontre.

Cette thèse est en préparation à l’Université Paris-Est Sup, dans le cadre de l’École doctorale Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec l’IPRAUS – Institut Parisien de Recherche Architecture Urbanistique Société (laboratoire de l’Énsa de Paris-Belleville).

Résumé de la thèse

La thèse de doctorat interroge le rôle de l’architecte et sa relation avec tous les acteurs du projet dans le temps long d’élaboration d’un bâtiment.

Plus spécifiquement, nous entendons analyser les interactions entre la conception au sein de l’agence et la fabrication sur le chantier à partir du cas particulier de l’architecte Álvaro Siza et du projet de l’église de l’Anastasis à Saint-Jacques de la Lande. Dans un contexte où la présence des architectes pendant le chantier est questionnée, observer ceux qui manifestent un attachement fort à la construction offre l’occasion de réfléchir aux enjeux de cette phase.

Le cas d’Álvaro Siza semble pertinent à cet égard, car il revendique une attention particulière à la fabrication et les nombreuses publications qui lui sont consacrées abordent peu cet aspect. Notre implication dans la conduite des travaux de l’église de l’Anastasis à Saint-Jacques de la Lande près de Rennes (France), puis une immersion dans l’agence portuane ont permis de réunir une masse documentaire rarement accessible au chercheur, d’étudier le fonctionnement de l’agence et de réaliser plusieurs entretiens auprès de collaborateurs. À partir de ces terrains, nous développons une approche de génétique architecturale, qui déplace l’étude de l’édifice vers celle de sa production en faisant apparaitre le chantier comme une étape essentielle à considérer.

Cette matière permet de déplier totalement le processus de conception de l’Anastasis, d’en explorer les limites et les acteurs et d’en analyser des aspects très concrets : l’organisation de l’atelier, la gestion du travail, la transmission et l’accumulation des savoirs, les carnets de détails, le suivi de chantier, les formes de dialogue, etc. S’il s’agit d’éclairer la pratique de l’architecte portugais, l’ambition est aussi d’apporter de nouvelles perspectives méthodologiques sur la génétique du projet architectural contemporain. Il s’agit en effet de reconsidérer l’importance de ce moment du chantier et des documents qui lui sont associés, souvent négligés dans les travaux de recherche.

Ce travail présente donc des enjeux à plusieurs niveaux : théorique, historique, méthodologique et professionnel.



Citer ce billet
Pascal Fort (2023, 22 mai). [En hybride] 3ème “Rencontre autour de ma thèse” : “Álvaro Siza, du dessin au chantier, agence et processus de projet” – ÉNSA de Paris-Belleville – lundi 22 mai 2023. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1l3

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search