[Podcasts] “Des mécanismes sexistes dans le partage du capital” / Céline Bessière & Sibylle Gollac

Dans cet épisode, il est question des inégalités de genre lors des héritages ou des séparations. Alors que dans le droit français, femmes et hommes sont formellement égaux en termes de transmission du patrimoine, les sociologues Céline Bessière et Sibylle Gollac montrent comment se reproduisent des inégalités de fait.

Accédez au podcast : Des mécanismes sexistes dans le partage du capital

Émission proposée et animée par Stéphanie Dadour (membre ACS/AUSser) et Nadine Roudil

Présentation

Depuis le Code civil de 1804, les professionnels du droit, l’État, l’action publique ainsi que la famille aménagent des stratégies permettant de répartir inégalement le capital, entre femmes et hommes. Ces arrangements économiques familiaux, parmi lesquels la comptabilité inversée (sexiste), semblent faire consensus auprès de tous les acteurs. Ils se conjuguent à la reproduction d’a priori de longue date, où les représentations du bon héritier sont masculines. Alors que les membres d’une même famille n’occupent pas les mêmes rôles au sein du ménage, ils n’en tirent pas les mêmes avantages non plus.

De manière similaire, et suivant les mêmes mécanismes, les femmes sont aussi perdantes lors des séparations conjugales. D’autant plus que le travail domestique et le travail parental, effectués majoritairement et gratuitement par les femmes, n’est pas reconnu économiquement et ne jouit d’aucune compensation.

Ainsi, si le capitalisme participe des écarts grandissants entre classes sociales, et à mesure que l’on avance dans l’échelle sociale, il creuse également les inégalités de genre. Alors que nous savions que le travail avait un genre, Céline Bessière et Sibylle Gollac démontrent ici l’appropriation masculine du capital.

Accédez à l’annonce sur Metropolitiques : cliquez ici



Citer ce billet
Pascal Fort (2023, 11 juillet). [Podcasts] “Des mécanismes sexistes dans le partage du capital” / Céline Bessière & Sibylle Gollac. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1mw

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search