5e Congrès Asie et Pacifique : Appel à communications – Panel : Mots & discours du patrimoine en Asie

Appel à communications – Panel : Mots & discours du patrimoine en Asie

Dans le cadre du 5e congrès Asie et Pacifique, 9 au 11 septembre 2015
http://congresasie2015.sciencesconf.org/?lang=fr

Personne à contacter :

Les intervenants qui seraient intéressés par ce panel peuvent envoyer une proposition de 200 mots à : Dr Adèle Esposito (CNRS-AUSSER Research Fellow; Lecturer, Leiden University) : adeleesposito@yahoo.fr,

Date limite d’envoi des propositions : 20 février 2015

Date de notification de l’acceptation des propositions : 24 février 2015

Extrait du site IMASIE : Dans cet atelier, nous étudierons la façon dont les discours sur le patrimoine élaborés en Asie, dans les langues locales et dans les langues de communication internationale, produisent des connaissances et décrivent des pratiques originales et métisses. Des recherches récentes sur le patrimoine en Asie (inter alia, Winter et Daly 2012 ; Byrne 2014) ont mis l’accent sur les décalages entre des discours patrimoniaux internationalisés et les approches locales relevant des univers coutumiers. En revanche, nous appréhendons ces écarts comme autant d’occasions de contact interculturel, qui amènent à la création d’ « espaces interstitiels » (Bhabha 1994), où les situations de concertation, de négociation, de conflit, et de traduction entre les langues, rendent possibles la transformation et le métissage des référents culturels.

Les discours sont des objets particulièrement pertinents pour rendre compte de ces contacts interculturels. C’est par les discours, en effet, que les acteurs du patrimoine rendent compte des significations spécifiques qu’ils attachent aux pratiques, aux règlements, aux catégories patrimoniales. C’est par les discours qu’ils communiquent leurs stratégies d’action.

Ces acteurs, sont-ils accablés par le poids d’une culture patrimoniale internationalisés ? Se limitent-ils à tenter de reproduire dans les langues vernaculaires, les concepts clés de cette culture ? Ou, au contraire, instrumentalisent-ils à leur profit certains éléments de cette culture, dûment sélectionnés, pour construire des discours hybrides, puisant également dans les systèmes de croyance locaux ?

A l’instar de Blommaert (2005), nous définissons le discours en tant que « langue en action », « activité sémiotique significative » appréhendée dans sa relation avec le contexte d’énonciation (historique, culturel, politique, et social). Les discours ont une composante verbale importante, orale ou écrite, mais établissent avec d’autres formes de communication (ex. iconographie, photographie, organisation muséale, etc.) un rapport d’intertextualité.

Plusieurs types de discours sous-tendent les pratiques patrimoniales : ceux qui décrivent et légitiment des projets et des interventions de conservation et sauvegarde ; ceux qui définissent des valeurs patrimoniales et construisent des identités ; ceux qui établissent des cadres législatifs et normatifs ; etc. Ces discours sont formulés par différentes catégories d’acteurs : institutions nationales et locales, associations, représentant la société civile, chercheurs et professionnels du patrimoine, citoyens, membres du clergé, etc.

Les contributions à cet atelier pourront analyser des discours dans leur ensemble, mais aussi à partir de mots révélateurs, qui sont au cœur de leur structuration et/ou qui voyagent à travers les langues internationales et locales. Nos travaux sur la Thaïlande ont montré, par exemple, que la dialectique entre les termes « intangible » et « tangible », et la difficulté de trouver d’équivalents, révèlent la richesse des échanges entre culture internationalisée et approches locales. Nous accueillons également des contributions qui retracent le bagage culturel, étymologique et sémiotique d’un (de) mot(s) significatifs, considérés néanmoins dans leur contexte d’usage, de locution, et de traduction.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.