[Exposition et rencontres] “Intimités en migration” – Maison de l’architecture (Paris) – Lundi 4 décembre 2023 au mercredi 3 janvier 2024

L’exposition “Intimités en migration” au lieu du lundi 4 décembre 2023 au mercredi 3 janvier 2024 à la Maison de l’architecture Ile-de-France (148 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris).

Accédez à l’annonce : Intimités en migration

Autrices et auteurs: Clothilde Arnaud, Audran Aulanier, Yohann Caradec, Stéphanie Dadour (membre ACS/AUSser), Juliette Duclos-Valois, Frédérique Fogel, Ninon Lacroix, Alice Latouche, Naoual Mahroug, Laura Odasso, Chloé Ollitrault, Betty Rouland, Marie Trossat, Ariane Zevaco

Mise en espace : Morgane Trouillet, les étudiant·es de l’ENSA Paris-Malaquais et Marie Trossat

Financeurs : Institut Convergences Migrations, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (LESC), laboratoire Architecture, Culture et Société (ACS – ENSA Paris-Malaquais), laboratoire Méthodes et Histoires de l’Architecture (MHA – Université Grenoble-
Alpes)

Présentation

L’intimité appelle le respect d’une limite ; elle renvoie à l’intériorité et à la subjectivité. En situation de migration, lorsque le chez-soi n’est pas tout à fait défini, l’intimité semble généralement mouvante et difficile à saisir : il peut alors sembler paradoxal d’exposer ce qui relève de l’intime et donc ce qui ne se donne pas à voir aisément.

Depuis 2020, des chercheur.es (architectes, sociologues, anthropologues, philosophes, cinéastes, photographes) de l’Institut Convergences Migrations travaillent avec des personnes en migration pour tenter précisément de comprendre comment la migration reconfigure l’intime. L’intime devient ainsi un fil rouge pour saisir les diverses dimensions du chez-soi, les manières dont la migration change la perception de soi et des autres et donc la mise en récit de soi, ou encore les façons par lesquelles les personnes migrantes se voient atteintes par des dispositifs de contrôle des corps. En travaillant ensemble, nous avons souhaité montrer ces aspects parfois oubliés de la migration et les discuter, dans le respect des limites données par chacun et chacune.

Suivant un déroulé thématique, l’exposition guide le visiteur au travers de différentes expériences renvoyant aux « terrains », intimes, de la recherche et de personnes en migration. Ces itinéraires illustrent des arrivées provisoires, incertaines, qui se stabilisent ou se pérennisent dans le mouvement et montrent à la fois la fragilité et la profondeur des vécus intimes. Autant de rencontres qui font entrevoir de nouvelles définitions de l’intimité…

Programme des événements et rencontres

4 décembre 2023, 18h-21h
Vernissage de l’exposition

6 décembre 2023, 18h-21h
Table ronde intimité, migrations et arts
Avec la participation de : Ninon Lacroix (photographe), Sonja Evaldsson Mellström (Amsterdam Institute for Social Science Research, University of Amsterdam), Ousmane Faye (protagoniste du court métrage ‘Homme invisible’)

13 décembre 2023, 14h-18h
Conférence et visite commentée de l’exposition avec les étudiant·es du master Migrations de l’IC Migrations (Paris 1 – EHESS).

18 décembre 2023, 18h-21h (en option selon les disponibilités)
L’habiter et l’intime, rencontre à trois voix
Claire Lévy Vroelant (Université Paris 8, LAVUE), Laetitia Overney (membre IPRAUS/AUSser), Alexandre (participant du projet Habiter/Traverser)



Citer ce billet
Pascal Fort (2023, 1 décembre). [Exposition et rencontres] “Intimités en migration” – Maison de l’architecture (Paris) – Lundi 4 décembre 2023 au mercredi 3 janvier 2024. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1q4

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search