[Soutenance de thèse] de Benoît Yacine : “Les dispositifs anti-crues, vecteurs de spatialisation du développement urbain dans la métropole du Grand-Paris” – ÉNSA de Paris-Belleville – 23 janvier 2024

La soutenance de thèse de doctorat en architecture de Benoît Yacine (IPRAUS/AUSser), intitulée “Les dispositifs anti-crues, vecteurs de spatialisation du développement urbain dans la métropole du Grand-Paris”, se déroulera à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville (salle du Conseil, 60 boulevard de la Villette 75019 Paris) le mardi 23 janvier 2024 à 14h.

Thèse de doctorat de l’Université Paris-Est Sup, École doctorale Ville, Transports et Territoires, Champ disciplinaire : Architecture
Thèse préparée dans l’Institut parisien de recherche architecture urbanistique société (IPRAUS)
sous la direction de Virginie Picon-Lefebvre, docteure, HDR, professeure

Membres du jury

Virginie Picon-Lefebvre (ENSA Paris-Belleville), professeure HDR, membre IPRAUS/AUSser, directrice de thèse.

Mathilde Gralepois (Université de Tours), géographe HDR, en qualité de rapporteur.

Bénédicte Grosjean (ENSA de Lille), architecte-urbaniste HDR, en qualité de rapporteur.

Gilles Hubert (Université Paris-Est Marne-la Vallée), professeur émérite, en qualité d’examinateur.

Éric Daniel-Lacombe (ENSA Paris-la-Villette)architecte-urbaniste HDR, en qualité d’examinateur.

Bruno Barroca (Université Paris-Est Marne-la Vallée), professeur HDR, en qualité d’examinateur.

Résumé de la thèse

Les dispositifs anti-crues, vecteurs de spatialisation du développement urbain, dans le Grand-Paris. En France, la politique actuelle de densification des territoires exposés aux inondations, exige une très forte implication des dispositifs anti-crues, d’ordre matériel et réglementaire, pour garantir la sécurité des biens et des personnes. Il est essentiel que les architectes urbanistes en intègrent les exigences, mais de façon à concevoir des lieux de vie responsables et ouverts sur l’eau. Cette recherche interroge la relation entre les dispositifs anti-crues et la spatialisation du développement urbain, via le risque d’inondation, saisi sous l’angle de sa spatialité et de la spécificité du milieu qu’il contribue à produire. L’examen de cette relation s’effectue par l’étude de projets urbains contemporains, stratégiques du développement de la métropole du Grand-Paris. Ce travail est construit selon une approche par analyse qualitative et contextuelle visant : l’examen conceptuel de la notion de risque ; l’analyse généalogique de l’intégration urbaine du risque d’inondation dans la métropole du Grand-Paris ; la description factuelle des projets ; l’analyse thématique du discours des acteurs des projets ; la description des dispositifs anti-crues et de leurs implications. Tout d’abord, cette démarche aboutit à considérer le risque comme acteur du développement urbain et à construire un outil analytique pour caractériser la spatialité des dispositifs. Elle recense les problématiques concernant l’intégration du risque d’inondation dans la métropole, confirmant la nécessité d’une stratégie de gestion à grande échelle. Puis elle montre deux approches de cette intégration : réglementaire et stratégique par le biais de la résilience urbaine. La transformation du risque d’inondation s’y opère par acceptation ou par modification de sa spatialisation et par sa négociation. Ici, la résilience urbaine se traduit par rehaussement des espaces publics et des infrastructures viaires, aménagements sur lesquels nous apportons un regard critique. Vient ensuite la description de l’action des dispositifs anti crues sur la spatialisation urbaine, de leur fonctionnement, de leurs limites, notamment une capacité de stockage insuffisante et une non prise en compte de la gestion de crise. Les projets intègrent ces exigences et ces limites par l’innovation technique et la conception d’ouvrages de compensation des incidences hydrauliques. Cette recherche montre que pour compenser leurs limites, les dispositifs anti-crues doivent évoluer par l’inclusion des projets urbains dans un fonctionnement en synergie permettant la redéfinition de leurs objectifs.



Citer ce billet
Pascal Fort (2024, 23 janvier). [Soutenance de thèse] de Benoît Yacine : “Les dispositifs anti-crues, vecteurs de spatialisation du développement urbain dans la métropole du Grand-Paris” – ÉNSA de Paris-Belleville – 23 janvier 2024. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vkio

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search