[Appel à contribution] pour le colloque “Patrimoine du XXème siècle, une matière à projet” (date limite : 05 avril 2024)

L’appel à contribution pour le colloque “Patrimoine du XXème siècle, une matière à projet” est ouvert.

Date limite : 05 avril 2024

Comité scientifique

Delphine Désert, architecte, MC docteure, enseignante-chercheuse.
Solenn Guevel, architecte MC docteure, enseignante-chercheuse, membre IPRAUS/AUSser
Muriel Girard, sociologue, MC docteure, enseignante-chercheuse.
René Borruey, architecte, Professeur HDR, enseignant-chercheur.
Thierry Durousseau, architecte, urbaniste.

Présentation

Le XXe siècle a été le témoin architectural de l’industrialisation du bâti et d’une production de masse. Cette dernière, prolifique, peut autant être qualifiée par ses diversités de types que de styles. L’enjeu commun fut de répondre à une société qui se voulait moderne et visionnaire. Cependant, le choc pétrolier fut un premier coup d’arrêt à cette vision, qui ne cesse d’être questionner depuis lors. En effet, les problématiques de dérèglement climatique interrogent désormais cette masse de bâtis : sa compréhension (tant sur le plan des données disponibles que sur la mise en œuvre technique des objets), et surtout, la manière d’en faire une matière à projet pour le futur. C’est donc soit poursuivre un savoir et un savoir-faire utilisant aveuglement les ressources naturelles soit reconstruire une méthodologie du projet dans un monde fini. En réalité, la réponse ne peut se résoudre de manière manichéenne et appelle à une observation spécifique et minutieuse, propre à des typologies, voire à chaque bâti. Elle doit aujourd’hui s’inscrire dans les enjeux liés à la soutenabilité de l’architecture. Ce sont les questions que portent l’idée de construire dans et sur le construit, et qui appellent à réfléchir collectivement à de nouvelles méthodes et pratiques. Le colloque « Patrimoine du XXème siècle, une matière à projet » souhaite donc proposer une journée prospective au regard de cette matière bâtie présente. Notre posture critique à comme axiome que l’objet bâti et sa connaissance fine constituent la première porte d’entrée pour envisager le projet. L’architecte, devenu sachant, peut alors se mettre à « projeter ». Ici il n’est pas question d’archéologie du XXème siècle mais de dialogue entre connaissance, intuition projectuelle, expérimentation dans la transformation de l’espace, pour une montée en compétence, généralisable, de méthodes d’intervention sur le patrimoine du XXe siècle. Au travers de ce colloque, l’objectif est ainsi d’exposer et d’échanger sur les enjeux énoncés, et de poser le patrimoine de la deuxième moitié du XXème siècle comme une ressource pour le projet d’architecture de demain.

Programme



Citer ce billet
Pascal Fort (2024, 26 mars). [Appel à contribution] pour le colloque “Patrimoine du XXème siècle, une matière à projet” (date limite : 05 avril 2024). Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w3v3

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search