[Journée d’études] “Urbanisme transitoire et transition” – Université de Lille – 06 mai 2024

La journée d’études “Urbanisme transitoire et transition” aura lieu à l’Université de Lille (Salle des Conférences, Bâtiment SH2, Campus Cité Scientifique,
Villeneuve d’Ascq) le lundi 06 mai 2024 de 9h à 16h30.

Elle est organisée dans le cadre du programme TransUrba, financé par l’ADEME (TEES 2022) et porté par Sandra Mallet de l’Université de Reims. Face à la profusion de questions, de pratiques et d’expérimentations sur le sujet, elle invite à nourrir les réflexions au prisme des échanges entre chercheur·euses et praticien·nes. Il s’agira de confronter les problématiques rencontrées sur le terrain et les axes de recherche en tentant d’enrichir ce qui constitue de nouvelles manières d’entrevoir l’aménagement et la soutenabilité de nos systèmes urbains.

Présentation

Urbanisme transitoire, occupation temporaire, tactique, intercalaire ou encore éphémère…une grande diversité de termes ont fait leur apparition ces dernières années dans le vocabulaire des praticien·nes de l’aménagement urbain. De nouveaux acteurs et actrices ont également émergé conjointement à cette dénomination aux contours flous et fluctuants, dont les définitions évoluent au gré des utilisateur·ices et des contextes territoriaux. L’urbanisme transitoire vient combler un vide, remplir un espace-temps avant le projet. Entre préfiguration de friches, gestion de l’attente des habitant·es dans un cadre de renouvellement urbain, réinvention des manières de faire projet, cette nouvelle approche regroupe de nombreuses facettes ainsi que des pratiques toutes aussi variées. L’émergence « du transitoire » et sa mise en œuvre dans les politiques publiques, encore balbutiante, tend néanmoins à s’institutionnaliser. Ce foisonnement actuel, avec son lot de blocages, d’accélérations, d’innovations, et d’inconnus, se traduit dans le monde de la recherche par une multiplicité de travaux, permettant de traiter de manière transversale de nombreux sujets : fabrique de la ville, renouvellement urbain, participation citoyenne, communs, expérimentations, écosystèmes d’acteurs, circulation des savoirs, ESS et économie circulaire… L’urbanisme transitoire, par sa prise en compte des différentes temporalités, serait alors un moyen d’expérimenter et de répondre aux enjeux des transitions, qu’elles soient écologiques, économiques ou sociales.

Contribution membre UMR AUSser

Fabienne Louyot, architecte, enseignante chercheure TPCAU Ensa Paris-Belleville, doctorante laboratoire IPRAUS/AUSser énsa de Paris-Belleville : “Communs urbains et transformations bottom-up dans la ville ordinaire

Programme



Citer ce billet
Pascal Fort (2024, 17 avril). [Journée d’études] “Urbanisme transitoire et transition” – Université de Lille – 06 mai 2024. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w87m

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search