[Colloque] “Catalyser des mondes : vers un approfondissement des territoires par l’agriculture” – énsa Paris-Est – 13 au 15 mai 2024

Le colloque “Catalyser des mondes : vers un approfondissement des territoires par l’agriculture” aura lieu du 13 au 15 mai 2024 au Pavillon de l’Arsenal le13 mai 2024, 18h30 et à l’énsa Paris-Est les 14 et 15 mai 2024.

Ce colloque est organisé dans le cadre du réseau Espace Rural Projet Spatial (ERPS) par Sébastien Marot et Frédérique Mocquet (membres de l’équipe de recherche OCS/AUSser).

Comité d’organisation : Federico Diodato, Isaline Maire, Alessandra Marcon (membres OCS/AUSser)

Accédez à l’annonce et au programme : Catalyser des mondes

Pour s’inscrire : lien pour s’inscrire

Présentation

Soirée inaugurale le lundi 13 mai (à partir de 18h30) au Pavillon de l’Arsenal avec Geneviève Pruvost (sociologue, directrice de recherche au CNRS), Flaminia Paddeu (géographe, Université Sorbonne Paris-Nord) et Matthieu Calame (agronome, directeur de la fondation Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme).

Le colloque Catalyser des mondes : vers un approfondissement des territoires par l’agriculture part du postulat selon lequel architecture et agriculture sont deux pratiques composant des relations spécifiques à l’environnement, et qui façonnent donc l’une et l’autre nos modes d’habiter. Il souhaite interroger les perspectives et les modalités d’une réactualisation du lien qui unit ces deux pratiques, dans un temps d’urgente reconnexion aux milieux vivants.

Alors qu’en France notamment, depuis plus de 60 ans, les logiques nourricières et culturales sont de plus en plus déconnectées des sols et des écosystèmes, nous postulons en effet qu’un approfondissement de nos relations aux territoires est nécessaire, et que celui-ci doit passer par une reconnaissance du rôle fondamental de l’agriculture, en lien avec l’architecture. L’agriculture en tant que pratique assemblant les arts et techniques d’acquisition des ressources vivantes, est une des matrices de la culture et doit être remise au centre des préoccupations des actrices et acteurs de la projection des territoires. Comment penser l’enjeu de la reconnexion entre des espaces aux productions multiples (à vocation nourricière, énergétique, et de construction par exemple), lieux de vie et de consommation, et donc de la réappropriation de territoires, des structures et des savoir-faire agricoles ? Comment catalyser des mondes, à partir des héritages matériels de la période dite des Trente Glorieuses ? Quels pourraient être les rôles de l’architecture, des architectes, des urbanistes et des paysagistes dans cette transformation, et quels sont-ils déjà ? (Extrait du site)



Citer ce billet
Pascal Fort (2024, 29 avril). [Colloque] “Catalyser des mondes : vers un approfondissement des territoires par l’agriculture” – énsa Paris-Est – 13 au 15 mai 2024. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/xt43

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search