[Séminaire] OCS/AUSser : interventions de Luc Baboulet et de Paul Bouet (membres OCS/AUSser) – École nationale supérieure d’architecture Paris-Est – 12 juin 2024

Le dernier séminaire de l’année universitaire 2023-24 du laboratoire OCS/AUSser aura lieu le mercredi 12 juin 2024 à 18h00 dans l’espace Banham à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Est.

La séance #08 se déroulera autour des interventions de Luc Baboulet et de Paul Bouet.

Accédez à l’annonce : Séminaire OCS/AUSser

Programme

Programme de la séance #08

Temps, Territoire, Architecture par Luc Baboulet
Architecte, maître de conférences à l’Ensa Paris-Est, membre permanent du laboratoire OCS/AUSser.

« L’intrusion de Gaïa » (Stengers) au cœur de nos formes de vie exige du monde de l’architecture qu’il renouvelle ses objectifs et ses pratiques ; mais aussi l’idée de l’architecture qu’il s’attache à transmettre, afin d’orienter celle-ci vers la réintégration volontaire des humains au « système Terre » qui les inclut de fait, malgré tous leurs efforts pour s’en arracher.
D’où l‘urgence d’une géohistoire architecturale hétérochronique qui soit à même :
1/ de saisir la planète comme une texture polyrythmique de durées diverses en interaction : durée uniformisante des flux capitalistiques déterritorialisants, multiplicité des durées vécues au sein des territoires et des cultures… toutes à rapporter, désormais, à la très longue durée de la Terre elle-même dans l’épaisseur de sa zone critique et la variété de ses territoires.
2/ d’évaluer au sein de cette texture la place et le rôle de l’architecture qui, en instaurant ses propres durées entre les réalités bio-géophysiques et les sociétés humaines, participe largement (pour le meilleur et pour le pire) de leur co-constitution réciproque.
3/ de contribuer ainsi à la perspective générale d’une « redirection écologique » de et par l’architecture.

Ayant récemment présenté dans un colloque (organisé par Anna Rossellini et Marco Assennato) cette idée d’une géohistoire architecturale, je tenterai ici d’en préciser différents aspects, d’évoquer les pistes de travail que chacun d’eux est susceptible d’ouvrir, et si possible d’expliciter l’idée de l’architecture qu’elle enveloppe.

Urbaniser le Sahara : Adaptation climatique et extraction pétrolière dans l’Algérie en guerre par Paul Bouet
Architecte, docteur en architecture, maître de conférences à l’Ensa Paris-Est, membre permanent du laboratoire OCS/AUSser.

Au milieu des années 1950, d’immenses réserves de pétrole et de gaz naturel sont découvertes par les Français dans le désert algérien, en pleine guerre d’indépendance. La course à l’extraction de ces ressources stratégiques entraîne un effort de recherche majeur pour créer des bâtiments et des villes adaptés au milieu saharien, notamment marqué par une aridité extrême, de fortes amplitudes thermiques, et une coupure d’avec les chaînes d’approvisionnement habituelles. Des architectes, ingénieurs, urbanistes, paysagistes, médecins, scientifiques et militaires collaborent pour construire ces villes pétrolières, dont certains sont restés célèbres comme Charlotte Perriand, Jean Prouvé et Yona Friedman.

La présentation dressera un panorama des premiers résultats de ce projet de recherche démarré lors d’un postdoctorat à l’ETH Zurich en 2022-2023, en expliquant notamment l’approche typologique envisagée, les sources mobilisées et les enjeux soulevés. En retraçant cette histoire, je poursuis ainsi un triple objectif : éclairer l’un des derniers épisodes de l’architecture et de l’urbanisme coloniaux en contexte français ; documenter les recherches sur l’adaptation au climat et le développement de dispositifs de climatisation dans l’architecture d’après-guerre ; mettre en lumière l’implication historique de l’architecture et de l’urbanisme dans l’extraction des énergies fossiles et la dégradation du climat.



Citer ce billet
Pascal Fort (2024, 7 juin). [Séminaire] OCS/AUSser : interventions de Luc Baboulet et de Paul Bouet (membres OCS/AUSser) – École nationale supérieure d’architecture Paris-Est – 12 juin 2024. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11s1l

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search