Journée d’étude “Chantilly, Vergigny, Dieppe et Toulouse. Cas patrimoniaux en région” – INHA (Paris) – 5 juin 2015

Journée d’étude “Chantilly, Vergigny, Dieppe et Toulouse. Cas patrimoniaux en région”

Lieu : INHA, Salle Perrot, 2e étage – 2, rue Vivienne, 75002 Paris

Date : 5 juin 2015, 10h-18h

Entrée libre

Organisateur : J.-François Cabestan, historien et architecte, Paris 1, HiCSA EA 4100 Histoire culturelle et sociale de l’art ; modérateur : Jean-Paul Robert, critique et professeur à l’ENSA de Paris-la-Villette

Accédez au programme : programme détaillé

Présentation par les organisateurs : S’ils occupent le devant de la scène dans la presse nationale, les cas de figure parisiens sont loin d’épuiser l’actualité patrimoniale de l’hexagone. Les
exemples récents de situations conflictuelles qu’on enregistre aux quatre coins du pays frappent par leur diversité et par le caractère d’urgence qu’il y a d’en
parler en dehors d’un contexte trop souvent purement local. Le cadre universitaire paraît propice à une réflexion de fond sur la pluralité de situations souvent
contre-productives dont on fait l’hypothèse de dégager des parentés. Témoin obligé, parfois perplexe voire incrédule, le public assiste aux combats que se
livrent sans merci associations de riverains ou de sauvegarde, décideurs, élus et maîtres d’ouvrages, tour à tour dépassés et désemparés. Il en résulte ces
situations de blocage connues de tous, qui ne sont pas nécessairement favorable à la transmission souhaitée des héritages bâtis. On a retenu celles des causes
pour lesquelles il a été possible de réunir hors sol la diversité des tendances qui s’affrontent sur le terrain, sans nécessairement qu’ait été prise au cas par cas
la pleine mesure des motifs et arguments qui justifient les prises de position respectives. Ainsi y aura-t-il matière à débat.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.