Moussons n°25 : “Recherches en sciences humaines sur l’Asie du Sud-Est” – 2015 (Périodique)

couv_moussons_25-small245Moussons n°25 : “Recherches en sciences humaines sur l’Asie du Sud-Est” – 2015

Accédez au site de la revue : cliquez ici

Les articles de ce numéro sont en version intégrale.

La revue Moussons est accessible en texte intégral depuis le n°5 de 2002.

Extrait du site : Tout en étant un varia, ce numéro de Moussons présente des articles relevant d’un nombre circonscrit de disciplines et d’aires culturelles. G. Schlemmer fait le point sur la question de l’ethnie à propos d’un des pays, le Laos, où le paysage ethnique est pour le moins complexe. S. Phetchanpheng étudie, quant à lui, un aspect du bouddhisme chez un des groupes minoritaires de ce pays, les Tai Lue. En examinant le rôle du rêve des femmes pendant leur grossesse, C. Schantz-Inguenault propose une définition sociale du fœtus dans le Cambodge populaire. L’article de P. Le Failler aborde la question de la normalisation rendue indispensable par Internet de la notation dans une langue asiatique, le quốc ngữ, des noms de personne et des toponymes étrangers. Trois articles traitent des villes : pour le cas de Hanoi, Nguyen Quan Son n’hésite pas à parler d’une forme de métropolisation coercitive ; après un précieux aperçu de l’histoire de l’urbanisation au Laos, E. Lainé s’attache au cas de deux villes-frontières de dimensions modestes, Savannakhet et Houay Xay ; Y. Duchère étudie, lui, deux anciens villages artisanaux devenus un quartier urbain de la ville de Bac Ninh, au Viêt Nam et les conséquences en matière d’environnement et de corruption. Enfin, la contribution de G. Ricordeau revient sur une des femmes qui a le plus marqué l’histoire récente des Philippines, Imelda Marcos, l’épouse d’un président devenu dictateur.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.