Exposition du laboratoire IPRAUS/UMR AUSser « Explorations figuratives. Nouvelles lisibilités du projet » – ENSA Paris-Belleville – 16 novembre – 14 décembre 2015

ExplorationsFigurativesAfficheExposition du laboratoire IPRAUS/UMR AUSser « Explorations figuratives. Nouvelles lisibilités du projet »

Lieu : ENSA Paris-Belleville, salle Mac Cormick et mezzanine basse, 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris

Date : 16 novembre – 14 décembre 2015

Cadre : Colloque « La fin des cartes » (18-20 novembre 2015) ; Biennale Némo

 Inauguration : 19 novembre 2015, 18h30

Commissariat : Jean-François Coulais, Elisabeth Essaïan, Béatrice Mariolle

Scénographie, conception graphique : Mathilde Ménardeau

Accédez à la présentation : ExplorationsFiguratives_Communique

L’exposition s’articulera autour de trois thèmes :

– Représentations et citoyenneté : les figures de médiation dans le cadre des actions dites concertées ou participatives.

Exposants : Julien Beller (architecte, 6 B), Patrick Bouchain (architecte, Construire), Alain Renk (architecte-urbaniste, R+P ).

Quelles sont les figures de médiation utilisées dans le cadre des actions dites concertées ou participatives ? Qui en sont les acteurs, au stade de l’élaboration comme de l’usage de ces dispositifs ? Quelles sont leurs attentes et leurs hypothèses quant au déroulement du processus ? Quels choix de langages visuels opèrent-ils? Dans quelle mesure et comment les divers outils et dispositifs de figuration sont-ils réajustés sur le terrain ? Comment communiquer les intentions de projet et permettre à chacun de les questionner ? Comment articuler les compétences et les intérêts de chacun tout en garantissant l’intérêt public ?

– Représenter et modéliser le terrain : entre innovation technologique et méthodes sensibles de description, quelle reconfiguration des objets du projet urbain et de paysage ?

Exposants : laboratoire de Visualisation et de Modélisation du Paysage ETH (dir. Christophe Girot paysagiste) ; équipe D-Transect (dir. Frédéric Pousin, architecte), laboratoire CRESSON-Bazar Urbain (Nicolas Tixier, architecte), Elena Cogato-Lanza, Audrey Marco.

Mettant face à face deux démarches de représentation dont les logiques distinctes ont en commun de remettre en question les modes canoniques et traditionnels de figuration urbaine et paysagère – le relevé par photogrammétrie laser et radar et les transects urbains – il s’agit de comprendre comment ces démarches reconfigurent les objets sur lesquels le projet se fonde, agit et qu’il se propose de transformer. En donnant à voir des aspects du territoire qu’aucun autre procédé ne peut révéler, comment interrogent-elles les relations entre représentation, connaissance et projet ? Peuvent-elles faire émerger de nouveaux modèles susceptibles de bouleverser les codes classiques de la représentation ?

– Le projet comme recherche : la place de l’exploration spatiale dans un processus de recherche, quelles incidences sur les outils de représentation ?

Exposants : Paola Viganò (architecte-urbaniste, Studio 015), Susanne Eliasson, Anthony Jammes (architectes-urbanistes, GRAU).

L’exploration figurative questionne les liens entre recherche et projet. Comment d’un objet de recherche le projet peut-il devenir un outil de recherche ? Il s’agit ici d’interroger en quoi représenter un projet permet de produire de la connaissance, de spatialiser des questions, de construire une problématique, de participer à part entière au processus d’enquêtes et d’investigations et de constituer un savoir transmissible. Quelle est la capacité des outils de représentation du projet à imager les propos, à communiquer une idée, à formaliser une hypothèse, à formuler une vision future ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search