“Jacques-François Blondel, un architecte dans la « République des Arts » Etude et édition de ses Discours et autres textes” – Aurélien Davrius – Editions Droz, 2016 (Livre)

jacques-françois-blondel-un-architecte-dans-la-république-des-arts-“Jacques-François Blondel, un architecte dans la « République des Arts » Etude et édition de ses Discours et autres textes”. – Aurélien Davrius. – Editions Droz, 2016. – 1 Vol. (752 p.). – Collection Bibliothèque des lumières. – ISBN 978-2-600-01951-4

Accédez au site de l’éditeur : cliquez ici

Résumé extrait du site de l’éditeur : Au XVIIIe siècle, de nombreux architectes ont publié des traités ou des « Cours » sur leur art. L’un d’eux se distingue par la quantité et la qualité des livres qu’il publie : Jacques-François Blondel (1708/9 – 1774). Auteur majeur de la théorie architecturale, Blondel a su, au cœur des Lumières, redonner une actualité à l’architecture classique, en s’opposant à l’art rocaille qui domine alors. Pour Blondel, l’architecture possède une dimension encyclopédique – il mobilise à la fois les savoirs techniques et les différents arts –, mais aussi sociale – chacun est appelé à y participer. Les écrits de Blondel sont par ailleurs indissociables de son action pédagogique : avec la fondation de son Ecole des Arts, qui se propose de centraliser la diversité des compétences, il opère une véritable révolution pédagogique. Cet ouvrage rassemble les discours, mémoires, articles pour L’Encyclopédie et autres textes de Blondel, dans lesquels le professeur développe ses idées sur le « bon goût » en architecture. Pour la majeure partie inédits, ou jamais réédités depuis le XVIIIe siècle, ces documents renseignent sur les enjeux de l’art de bâtir au siècle des Lumières, ainsi que sur la transmission de la tradition nationale.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.