Soutenance de thèse de M. DO Xuan Son : « La rivière Tô Lich dans le paysage de Hanoï. Études de cas : Le village Hạ Yên Quyết (Cót) et Le village Định Công Hạ » – ENSA de Toulouse – 25/01/2016

Date et lieu de soutenance : 25 janvier 2016 à 14h00 à l’ENSA Toulouse

Ecole Doctorale : TESC

Unités de recherche : LISST & LRA

Directeur de thèse : Daniel WEISSBERG

Jury :

Daniel WEISSBERG : Professeur à l’Université Toulouse Jean Jaurès (directeur)

Pierre-Marie DECOUDRAS : Professeur émérite, Université de la Réunion (rapporteur)

Maurice GOZE : Professeur émérite, Université de Bordeaux Montaigne (rapporteur)

Frédéric BONNEAUD : Professeur à l’ENSA Toulouse (examinateur)

Dominique LAFFLY : Professeur à l’Université Toulouse Jean Jaurès (examinateur)

Nathalie LANCRET : Directrice de recherche CNRS, UMRAUSser 3329 (examinatrice)

Paulette GIRARD : Anciennement maître-assistante à l’ENSA Toulouse (invitée)

 

Résumé de la thèse :

Hanoï “fragile” est née de l’eau. La rivière Tô Lịch, au sein de la ville, fait partie de son réseau de lacs et de fleuves. Par le passé, ses valeurs historico-culturelles- environnementaux et sociales ont permis une croissance urbaine équilibrée du paysage de Hanoï, un développement durable cependant très “fragile”. Notre recherche nous permet de comprendre ses valeurs paysagères fondamentales, d’identifier ses caractéristiques et la spécificité de la région en lien avec différents villages longeant ce cours d’eau et en constituant l’espace urbain.

La Tô Lich est le « miroir » de la société urbaine dont l’espace et le paysage se trouvent aujourd’hui en plein cœur de la tempête d’urbanisation incontrôlable. L’a-t-on oubliée ? Sa “pollution du paysage” grave a rendu l’équilibre urbain menacé.

Nous étudions deux villages traditionnels Cót et Định Công Hạ situés aux secteurs II et III du paysage fluvial. Nos outils résident dans l’enquête sociologique sur le géo-paysage et dans l’étude d’aménagement, architecturale, patrimoniale et environnementale de la Tô Lich actuelle sous l’impact de l’urbanisation.

Dans ces deux villages, nos résultats ont attesté ces impacts sur le paysage du tronçon concerné de la Tô Lich à différents niveaux d’intensité et constituent des outils pour identifier la morphologie du paysage fluvial et ses valeurs caractéristiques. De plus, l’étude souligne le rôle important de la Tô Lich dans la morphologie et le paysage de Hanoï à l’échelle de métropole.

La recherche propose un modèle de projet urbain et de développement urbain durable pour un paysage fluvial et ce, grâce à l’analyse de la structure paysagère d’un village mis en relation avec la rivière. Cette structure est composée de Culture-Social-Patrimoine-Histoire, de Commerce-Artisanat-Agriculture et d’Environnement-Habitation-Ecologie. Ces éléments fondamentaux façonnent l’identité des paysages d’un village, ceux de chaque partie de la Tô Lich et sont une approche de mise en valeur paysagère pour d’autres rivières vietnamiennes.

Mots Clés: le paysage, la rivière Tô Lịch, le patrimoine, l’urbanisation, l’habitant, la pollution


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *