“Cette ville qui nous regarde : de la promenade plantée au High Line Park” – Michael Jakob. – Editions B2, décembre 2015.

cette-ville-qui-nous-regarde“Cette ville qui nous regarde : de la promenade plantée au High Line Park” – Michael Jakob. – Editions B2, décembre 2015. – 1 Vol. (144 p.). – ISBN 978-2-36509-053-7

Accédez au site de l’éditeur : cliquez ici
Résumé par l’éditeur : Sur ces deux objets à la mode, célébrés par tout le monde, y compris par l’industrie du tourisme globalisée, la Promenade plantée de Paris et le High Line Park de Manhattan, on aura tout entendu, sauf peut-être l’essentiel : que ces dispositifs complexes sont générés par la ville elle-même et qu’elle nous communique par là quelque chose de fondamental. C’est la raison pour laquelle nous devons prêter toute notre attention et intelligence à ce qui s’est installé au tournant du siècle à New York et à Paris, convaincus comme nous le sommes, qu’il y a avec ces plateformes – outre les thèmes de la marche et de la déambulation urbaine, de la flânerie et de la dérive, de la ruine et de la rouille, de la trame verte et du spectacle – tout un monde à découvrir.
Michael Jakob est professeur de théorie et histoire du paysage à la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (Hepia), à Genève.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.