Parution des « Cahiers Ramau » n°7 : « Architecture et urbanisme durables. Modèles et savoirs » (Périodique)

rameauParution des « Cahiers Ramau » n°7 : « Architecture et urbanisme durables. Modèles et savoirs ». – Sous la direction de Debizet (G.), Godier (P.) – Paris : Éditions de la Villette, 2015, 308 p.

Accédez au site de Ramau : cliquez ici

Accédez au sommaire : cliquez ici

dont page 256 : Véronique Biau, Michael Fenker, Élise Macaire, entretien avec Jean-Michel Léger : La controverse « Bimby », émergence et diffusion d’une démarche

Résumé par l’éditeur : L’injonction au développement d’une architecture et d’un urbanisme durables introduit des exigences nouvelles pour les professionnels, comme pour les institutions et les habitants. Elle implique la construction de compétences et l’évolution des modalités de collaboration pour intégrer les objectifs de lutte contre le changement climatique ou de préservation de la biodiversité. Les Cahiers Ramau 7, dirigés par Gilles Debizet et Patrice Godier, portent sur les processus d’élaboration et de diffusion de savoirs et des pratiques, depuis des expérimentations ponctuelles jusqu’à des modes de faire plus répandus.
Les contributions dessinent les voies d’opérationnalisation de la durabilité. Ce ne sont pas tant des formes architecturales et urbaines ou des figures d’architectes qui font modèles, que des connaissances (des mots, des savoirs environnementaux, des imaginaires, des façons de mesurer) et des modalités de conception (label écoquartier, certifications environnementales, prescriptions architecturales, Bimby, etc.) qui se distillent et imprègnent la fabrique de la ville. Passée la période d’effervescences locales permises par le nouvel enjeu et l’irruption de savoirs nouveaux (souvent issus des professions environnementales ou de pays étrangers), les organisations extra-locales (État, institutions financières, syndicats professionnels) et les experts tentent de renforcer, avec plus ou moins de succès, leur influence. Dans leur diversité, les contributions révèlent ainsi comment ces sphères se confrontent, entre elles et aux acteurs de terrain, pour élaborer et diffuser des « bonnes » pratiques -voire des normes- visant à changer les pratiques.

Sommaire :


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.