Colloque “Patrimoine maritime : entre patrimoine culturel et patrimoine naturel” – UBO, Brest – 23 et 24 juin 2016

Colloque “Patrimoine maritime : entre patrimoine culturel et patrimoine naturel”

Lieu : UBO, Brest

Date : 23 et 24 juin 2016

Accédez au site de l’UMR AMURE : cliquez ici

Accédez au programme : cliquez ici

Extrait du site : Le patrimoine maritime est une richesse incontestée, au niveau local, national et international, mais c’est un objet peu étudié en tant que tel par les juristes et les économistes. Pourtant, la conscience de l’importance de ce patrimoine maritime s’est accrue et les outils de protection en droit français, en droit européen et en droit international, se sont développés. Si la définition du patrimoine maritime est malaisée de prime abord, sa diversité et sa richesse sont incontestables. Cette notion de patrimoine maritime rassemble de nombreux éléments. Les premiers relèvent de la nature. Le patrimoine maritime est un patrimoine naturel : la mer et le littoral sont des réservoirs de biodiversité, un creuset de ressources et des régulateurs climatiques, trois fonctions que le droit doit protéger. Cette protection passe par le droit de l’environnement, national et international, et par le droit de l’urbanisme. Ces deux matières se sont étoffées ces dernières années, offrant désormais de multiples instruments de protection de la nature et des paysages dont l’application peut s’avérer complexe. Les seconds éléments relèvent du patrimoine culturel : les phares, les ports, les navires, les épaves, les découvertes archéologiques sous-marines sont autant d’objets de ce patrimoine matériel, alors que le savoir-faire des constructeurs, des marins et des pêcheurs relèvent du patrimoine immatériel. Ce colloque entend explorer le patrimoine maritime dans ses deux composantes, naturelle et culturelle.Ce colloque pluridisciplinaire repose sur des regards croisés de chercheurs et de praticiens, qu’ils aient une approche juridique, géographique, économique, historique, internationale, nationale ou locale. Cette approche pluridisciplinaire permettra d’enrichir l’approche juridique afin de voir si les outils juridiques sont adaptés à la protection de ce patrimoine maritime et comment ils peuvent être optimisés pour une meilleure protection de ce patrimoine. Elle permettra aussi d’étudier l’opportunité de ces outils pour la gestion de ce patrimoine particulier. Enfin, elle devra permettre de faire avancer la réflexion sur la définition de ce patrimoine et sa protection au service de l’humanité..

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.