Appel à contribution pour le colloque « Restaurer ou réhabiliter l’’architecture, XIXe-XXIe siècle »

Appel à contribution pour le colloque « Restaurer ou réhabiliter l’’architecture, XIXe-XXIe siècle : Une mise en perspective historiographique des pratiques et des représentations patrimoniales »

Comité scientifique : Bernard Toulier (conservateur général honoraire du patrimoine) ; Richard Klein (ENSAP Lille/ président de Docomomo France) ; Aline Magnien (Directrice du LRMH) ; Christine Mengin (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/ secrétaire générale de la Fondation Le Corbusier) ;
Jean-Baptiste Minnaert (Université Paris 4-Sorbonne) ; Gilles Désiré dit Gosset (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine)

Comité d’organisation : Antonio Brucculeri (ENSA Val-de-Seine) ; Audrey Jeanroy (ENSA Lyon) ; Sibylle Le Vot (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ; Hélène Rousteau-Chambon (Université de Nantes) ; Carmen Popescu (ENSA Bretagne

Date limite : 24 décembre 2016

Envoyez vos réponses à : Audrey Jeanroy (jeanroy.audrey@gmail.com), Sibylle Le Vot (sibylle.lv@wanadoo.fr), Carmen Popescu (crmv@noos.fr).

Accédez à l’appel sur calenda : cliquez ici

Date des rencontres : 23 et 24 mars 2017

Lieux des rencontres : INHA – Galerie Colbert – 2 rue Vivienne / 6 rue des Petits-Champs, 75002 Paris / ENSA Paris-Val de Seine, 3 quai Panhard et Levassor, 75013 Paris

Résumé extrait de calenda : Ce colloque porte sur l’historiographie des pratiques et des représentations patrimoniales de l’architecture, des espaces urbains et des paysages des et aux XIXe, XXe et XXIe siècles, ce qui suppose une ouverture des débats aux spécialistes des périodes antérieures. Au demeurant, la porosité des pratiques d’une période aux précédentes, et la sédimentation contemporaine des édifices antérieurs à la Révolution, floutent dans les faits les distinctions d’époques. Les Rencontres 2017 visent à analyser et à comparer les fondements des choix de sauvegarde, d’hier et d’aujourd’hui, afin d’explorer leurs liens avec l’histoire de l’architecture et la façon dont les questionnements et les réalisations pratiques se reflètent et modèlent l’historiographie.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.