Soutenance de thèse de Clément Musil : “« La coopération urbaine et l’aide publique au développement à Hanoi : un appui à la fabrication de la ville par la structuration du réseau de transport métropolitain » – 19 avril 2013

La soutenance de thèse (doctorat discipline Aménagement de l’espace et urbanisme)  de M. Clément Musil  aura lieu le 19 avril 2013 à 14h30, salle 12, bâtiment B, ENSA de Paris- Belleville.

M. Clément Musil est doctorant du laboratoire IPRAUS (ENSA Paris-Belleville).

Membres du jury :

Charles Goldblum (dir.), professeur émérite, Université Paris 8

Natacha Aveline-Dubach, directeur de recherche CNRS

Rodolphe De Koninck, professeur, Centre d’études de l’Asie de l’Est (CETASE), Université de Montréal

Jean Jacques Gabas, maître de conférences, Université Paris Sud/XI, CIRAD

Claude de Miras, directeur de recherche IRD, Université de Provence

Laurent Pandolfi, chargé de mission Asie Océan Indien, Région Île-de-France

Résumé : Cette recherche questionne le rôle des acteurs de la coopération urbaine et des politiques d’aide publique au développement dans la production des villes vietnamiennes et, de façon privilégiée, dans l’aménagement de la capitale du pays, Hanoi. Depuis l’adoption des réformes économiques au milieu des années 1980, les villes vietnamiennes traversent une période de transition marquée par le développement d’une économie de marché et l’accroissement rapide de leur population. Alors que Hanoi est entrée dans un processus de métropolisation, les autorités semblent dépassées par certaines dynamiques d’urbanisation non contrôlées. Dans ce contexte de transition, les acteurs de la coopération internationale participent également à cette transformation urbaine. Ils apportent une aide technique et financière dans la préparation, la construction et la gestion des infrastructures urbaines de demain.

A partir de l’étude de la constitution du réseau de transport métropolitain de la capitale vietnamienne, l’objectif de cette thèse est d’éclairer l’influence des acteurs de l’aide au développement sur les formes d’urbanisation. Dans notre approche, nous interrogeons l’objet de la coopération urbaine, sa composition, ses motivations, ses intérêts, ses effets et ses modalités d’intervention. La thèse défendue dans ce travail est que les acteurs de l’aide étrangère oeuvrent pleinement à la transition que connaît le Vietnam dans son développement, en général, et dans son développement urbain, en particulier. Sous couvert d’une logique d’action consensuelle visant à lutter contre la pauvreté, l’action des acteurs de la coopération urbaine est en fait instauratrice de nouveaux modèles d’infrastructures et de gestion des services urbains, et répond également à un objectif plus large visant à renforcer la dimension motrice de l’économie urbaine.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.