Colloque “Matériaux, Métiers et Techniques. Vers une histoire matérielle du chantier de restauration (1830-1914)” – INHA (Paris)/Université de Namur (Liège) – 14 au 16 décembre 2017

Colloque “Matériaux, Métiers et Techniques. Vers une histoire matérielle du chantier de restauration (1830-1914)”

Lieu : INHA, Galerie Colbert,salle Giorgio Vasari, 2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs, 75002 Paris (14 décembre) et Université de Namur, Faculté de philosophie et lettres
1, rue Courtois 4000 Liège, Belgique (15 et 16 décembre 2017)

Date : 14 au 16 décembre 2017

Accédez à l’annonce : Matériaux_Métiers_et_Techniques

Présentation par les organisateurs : A la suite des travaux de Max Dvořák sur la notion de « valeur historique » et dans la continuité des recherches de Louis Grodecki sur « les monuments dans l’histoire », il ne s’agit plus aujourd’hui d’aborder le chantier de restauration aux seules fins discriminantes de la « critique d’authenticité ».  Le chantier de restauration implique en effet des questions matérielles, techniques, économiques, sociales et spirituelles qui relèvent de l’histoire, de l’archéologie, de l’anthropologie et de la sociologie.

Le fil conducteur des débats envisagés par ce colloque sera donc moins les restaurateurs célèbres ou les chantiers emblématiques que les procédés techniques et les savoir-faire des métiers (du gros-œuvre comme du second-œuvre) ainsi que l’organisation et la vie des chantiers. Partant, la documentation qui alimentera les communications ne sera pas celle, déjà largement exploitée, des propos théoriques mais bien celle, quasi inédite, des sources historiques et archéologiques éclairant sur les hommes, les matériaux et les pratiques.

L’objectif est à la fois de s’interroger, à la faveur d’exemples puisés en Europe, sur les stratégies d’approvisionnement en matériaux, sur l’évolution des procédés techniques associés à leur façonnage et à leur mise en œuvre, de même que sur les enjeux humains, économiques, sociaux et théologiques qui motivent ces usages. Il s’agira par ailleurs de dévoiler l’organisation interne des chantiers, notamment les aspects humains, politiques et économiques qui sous-tendent ces entreprises.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.