Conférences thématiques « Energie et interdisciplinarité » – 24 mai 2013

Les conférences thématiques « Energie et interdisciplinarité » dans le cadre du programme de recherche « Ignis mutat res (IMR). Penser l’architecture, la ville et les paysages au prisme de l’énergie » auront lieu le vendredi 24 MAI 2013, 14h30 – 17h00 au Ministère de la Culture et de la communication, 182 rue Saint-Honoré – Paris 1er (métro Palais-Royal).

Programme : (salle Molière, au sous-sol ; entrée libre dans la limite des places disponibles)

14: 30 – 15:30 : Eric LESUEUR, PDG de 2EI, Veolia Environnement : « Ville durable et énergie. Une approche interdisciplinaire »

15: 30 – 16:30 : André DE HERDE, professeur à la Faculté d’Architecture, d’Ingénierie architecturale, d’Urbanisme de l’Université catholique de Louvain (Belgique) ; responsable de l’équipe de recherche « Architecture et climat ». : « De l’architecture climatique à l’architecture durable. Les enjeux de demain »

16: 30 – 17:00 : Débat et discussions

17:00 – Clôture de la journée : lancement de la 3ème session du programme IMR (2013-2015).

 

Rappel : « Ignis mutat res (IMR). Penser l’architecture, la ville et les paysages au prisme de l’énergie » est un des programmes de recherche incitatif initié et piloté par le Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère du Ministère de la Culture et de la communication. Il est organisé en trois sessions de deux années chacune, en partenariat dès l’origine avec le ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’écologie (MEDDE / Direction de la recherche et de l’innovation) et l’Atelier international du Grand Paris (AiGP). Depuis la 2ème session, deux nouveaux partenaires financiers ont rejoint le consortium : Veolia Environnement Recherche et Innovation (VERI) et l’Institut d’excellence des énergies décarbonées VeDeCom (IEED Véhicule décarboné, communicant, et sa mobilité).

Un représentant de chacun de ces organismes forme le Comité de pilotage tandis que le Comité scientifique réunit 17 experts scientifiques issus des ENSA et d’organismes spécialisés français ou européens (ANR, ADEME, CRE, PUCA, LABEX, EuroACE, …).

Chaque session est rythmée par quatre séminaires de coordination scientifique ouverts, où les équipes financées présentent leurs travaux aux membres du Comité scientifique tandis que des personnalités extérieures expertes dans le domaine sont invitées à introduire les séances. Ces séminaires sont alternés avec des réunions d’encadrement par équipe.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.