Revue Germanique Internationale n°26 : “Gottfried Semper : architecture et anthropologie au XIXe siècle” / Michel Espagne, Editions CNRS, décembre 2017

Revue Germanique Internationale n°26 : “Gottfried Semper : architecture et anthropologie au XIXe siècle” / Michel Espagne, Editions CNRS, décembre 2017

dont Estelle Thibault, “Semper en version française : traductions et interprétations dans la seconde moitié du XIXe siècle”, p. 187-206.

Accédez au site de l’éditeur : Gottfried Semper : architecture et anthropologie au XIXe siècle

Résumé extrait du site de l’éditeur : L’architecte allemand Gottfried Semper (1803-1879) bouscula les ordres de préséance entre architecture et décor, support et revêtement, forme et ornement. Pour Semper, l’existence d’une polychromie de l’architecture et de la sculpture antiques n’était pas seulement un phénomène historique dont il importait de retrouver les traces tangibles ; c’était aussi le fondement d’une réinterprétation profondément neuve des fonctions de l’architecture, qui, à partir de la découverte de l’origine « textile » de l’architecture et de ses couleurs, exposée dans les deux volumes monumentaux de Der Stil (1860 et 1863), engagea un renouvellement profond de l’anthropologie des constructions humaines, de leurs formes et de leurs techniques.
Cet ensemble de textes rédigés par quelques-uns des meilleurs spécialistes internationaux actuels de l’oeuvre de Semper éclaire sous un jour inédit les innovations qu’elle a rendues possibles, aussi bien dans le domaine de l’anthropologie, de l’histoire des arts et techniques que de l’approche de l’espace ou encore de l’agentivité des constructions.
Assorti d’une traduction inédite d’extraits d’un récit de voyage de Semper en Grèce, ce volume prélude à la publication prochaine de la première traduction française de Der Stil.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.