Journée d’études Rails & histoire : « Gares et urbanisation métropolitaine, entre histoire, mémoire et projet. Patrimoine ferroviaire et projet urbain en Île-de-France à l’heure du Grand Paris Express » – Association Rails&Histoire (Paris) – 30 mars 2018

L’association Rails & Histoire, dans le cadre de son programme de recherche 2018-2023, en partenariat avec l’axe Architecture des Territoires de l’UMR AUSser et l’unité de recherche AHTTEP de l’ENSA Paris – La Villette, accueille la première rencontre du séminaire : Gares et urbanisation métropolitaine, entre histoire, mémoire et projet. Patrimoine ferroviaire et projet urbain en Île-de-France à l’heure du Grand Paris Express.

Date : 30 mars 2018

Lieu : Association Rails&Histoire , 9, rue du Château-Landon, 75010 Paris

INSCRIPTIONS : sebastien.barbe@ahicf.org

 

Accédez au site de l’association Rails&Histoire : cliquez ici

Programme :

Antoine Furio, chargé de mission Patrimoine Industriel, Seine Saint Denis : « Le patrimoine industriel face aux enjeux urbains, le cas de la Seine-Saint-Denis »

Nicolas Pierrot, Conservateur en chef du Patrimoine, chercheur en charge du patrimoine industriel au service Patrimoines et Inventaire de la Région Ile de France, membre du comité scientifique de Rails & Histoire : « Faire l’inventaire du patrimoine industriel en Région Ile de France »

Véronique Veston, coordination patrimoine, architecte du patrimoine, Gares & Connexions : « Les enjeux de conservation des gares en Ile de France »

Bruno Mengoli, Architecte et urbaniste en chef de l’État, directeur de l’ENSA Paris – La Villette, discutant.

Présentation par les organisateurs : En 1983, une cellule spécifiquement consacrée au patrimoine de l’industrie est créée au sein de l’Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Cette reconnaissance et les études produites dans ce cadre ont joué un rôle incontestable dans le développement que le champ a connu par la suite.  Les transports, cependant, n’entrent pas dans le périmètre de travail de cette structure consacrée prioritairement aux activités d’extraction, de transformation et de production. Ce n’est que plus récemment que le domaine ferroviaire bénéficie d’études patrimoniales comparables.

La demi-journée du 30 mars propose de croiser les regards sur les deux champs, proches mais distincts, du patrimoine industriel et du patrimoine ferroviaire. Les discussions pourront interroger leurs similarités mais aussi leurs spécificités, en termes d’enjeux urbains et territoriaux ainsi que de méthodes et d’outils d’évaluation.

Cette première rencontre concerne la situation actuelle du bâti existant. À partir des débats de cette journée, il s’agira de dégager des pistes qui serviront à la préparation des futures séances du séminaire. Quels travaux historiques pour mieux comprendre cet héritage ? Comment contribuer à éclairer les décisions des aménageurs ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *