Journée d’études « Quels projets pour les territoires périurbains ? » – Maison de l’architecture (Marseille) – 22 mai 2018

Journée d’études « Quels projets pour les territoires périurbains ? »

Coordonnée par Marion Serre, Ion Maleas, Arnaud Sibilat et Safa Ben Khedher (Project[s]- ENSA•Marseille), en collaboration Séverine Bonnin- Oliveira (IUAR-LIEU), l’association Devenir, Rodolphe Dodier (Telemme-Lames) dans le cadre du programme de recherche européen CAPA.CITY (2017-2020) et des dialogues de l’urbain de l’AVITEM : Agence des Villes et Territoires Méditerranéens Durables, groupement d’intérêt scientifique (GIS).

Lieu : Maison de l’architecture (Marseille)

Date : 22 mai 2018

Accédez à l’annonce : Quels projets pour les territoires périurbains ?

Extrait du site : L’habitat individuel est le mode de vie privilégié des Français et, plus largement, des Européens. De fait, les quartiers résidentiels périurbains se sont rapidement développés et suscitent la controverse : sont-ils les symboles de la non-ville ou au contraire, de la fabrique d’une ville émergente (Chalas & alii., 1997 ; Sieverts, 2004) ? D’un côté, différents chercheurs révèlent l’avantage économique (Castel, 2011) et les qualités écologiques (Frileux, 2013), sociales (Dodier, 2012 ; Lambert, 2015), architecturales et urbaines (Bonnet, 2014) de cette ville émergente (Dubois-Taine & Chalas, 1997). De l’autre, de nombreuses études continuent à dénoncer le gaspillage des terres, l’artificialisation des sols, l’augmentation des coûts liés aux infrastructures et aux réseaux, l’intensification des déplacements motorisés, l’individualisme ou encore l’absence de mixité sociale de ces tissus (Bourne, 1992 ; Newman & Kenworthy, 1999 ; Hillman, 2010 ; Charmes, 2013 ; Pinson, 2017).
Dans ce contexte, le renouvellement de ces tissus périurbains constitue un enjeu incontournable : comment relever les défis structurels, écologiques, économiques et sociaux auxquels font face ces territoires ? Tributaires de l’action privée, ils continuent à se développer tous azimuts et ce, malgré les nouvelles orientations politiques visant à « faire la ville sur la ville » (loi SRU, 2010 ; loi ALUR, 2014). Fort de ce constat, nous proposons une demi-journée d’étude centrée sur cette question de la redéfinition du projet dans ces territoires périurbains. Quels sont les processus à l’œuvre et à inventer pour impulser des projets inter-scalaires : de l’individuel au commun ?

Programme :
14h30 Accueil des participants
14h30 • 14h45 Présentation de la journée par Marion Serre (Project[s] – ENSA•Marseille)
15h • 16h Repenser l’espace public en interaction avec l’espace privé
Association devenir — Des espaces publics périurbains de qualité. L’identité et le caractère des villes
Audrey Marco (maître de conférences en « Spatialisation de projet et démarche écologie » à l’Ensp – Larep, Marseille) — Aller au-delà des préjugés sur l’habitant et son jardin pavillonnaire
16h • 17h15 Du projet individuel au projet commun
Céline Andreault (architecte-urbaniste-chercheure, Lab In Vivo) — La démarche BIMBY : l’habitant comme maître d’ouvrage de son habitat et acteur du projet de renouvellement périurbain
Marion Serre, Arnaud Sibilat et Ion Maleas (architectes, docteure et doctorants au laboratoire Project[s]-ENSA-Marseille) — Les processus de capacity building comme levier d’action
Séverine Bonnin-Oliveira (maître de conférences en aménagement et urbanisme, IUAR-LIEU) — Entre injonction et négociation, la planification métropolitaine vectrice de nouvelles manières de faire le périurbain
17h15 • 17h30 Pause
17h30 • 18h30 Périurbains et pavillonnaires de la métropole
Ludovic VERRE (Agence d’Urbanisme du Pays d’Aix, géographe, chargé d’études prospective et dynamiques territoriales) — Le périurbain dans la métropole Aix-Marseille Provence au cœur de nouvelles réalités sociétales
Vincent Fouchier (directeur général adjoint, Métropole Aix-Marseille Provence) — L’intensification des espaces péri-urbains: retours d’expériences à la croisée du projet métropolitain d’Aix-Marseille-Provence
18h30 Apéritif – Exposition «Co-urbanisme, 15 fabriques collaboratives de la ville»
19h • 20h Les dialogues de l’urbain
Projection du film « La mue des Mûriers », 2007, 17’, Bénédicte Mourgues et Yann Magnan, une production de l’Atelier Périscope, initiée par la DRAC PACA et L’association Architecture Alpes de Haute-Provence
Suivie d’une discussion Sylvie Denante (DRAC PACA, service Architecture et espaces protégés) Thierry Durousseau (architecte) Frédéric Nicolas (architecte) Jean-Marc Giraldi (directeur du pôle conseil du CAUE 13)

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.