Appel à communication Colloque “Métro, boulot, dodo” : quoi de neuf dans nos routines ?”

Appel à communication pour le colloque “Métro, boulot, dodo” : quoi de neuf dans nos routines ?”

Date limite : 26 juillet 2013

Lieu du colloque : CEREMA (CETE Nord-Picardie), Lille

Dates du colloque : 26 et 27 mars 2014

Accédez au site de l’organisateur

Extrait du site : Le groupe de travail n°23 « Mobilités spatiales et fluidité sociale » (MSFS) de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF) tiendra son 13ème colloque international les 26 et 27 mars 2014 à Lille, France. Il est organisé par le CETE Nord-Picardie/CEREMA (Rapprochement des CETE, CERTU, SETRA et CETMEF à l’horizon 2014) dans le cadre de l’Équipe de Recherche Associée à l’IFSTTAR (DEST) « Connaissance et analyse croisée des mobilités ». Intitulé “Métro, boulot, dodo… Quoi de neuf dans nos routines ?”, ce colloque porte sur les enjeux spatio-temporels des routines de la mobilité quotidienne. Derrière le terme péjoratif de “routine”, relativement peu abordé dans les recherches en sciences sociales, se cache une dimension potentiellement structurante dans les arbitrages individuels quotidiens de la mobilité et des programmes d’activités. Ainsi, il s’agit d’interroger l’émergence, la nature et l’évolution des déplacements routiniers. Dans un contexte marqué par un vaste mouvement de recomposition de nos mobilités et de nos modes de vie, il est nécessaire de questionner le « métro-boulot-dodo » pour se demander ce que deviennent nos routines de mobilité : sous quelles formes existent-elles encore et par quoi ont-elles été remplacées sinon ? Ce colloque est envisagé comme une rencontre interdisciplinaire visant à faire dialoguer sociologues, géographes, démographes, psychologues, économistes, aménageurs, urbanistes et ingénieurs des transports en présence d’acteurs en charge des territoires et de la mise en œuvre de la politique publique. Un regard approfondi sur les méthodes qualitatives et quantitatives permettant d’observer les routines de mobilité, d’analyser leurs contenus ou de comprendre leurs (dé-/re-)constructions est vivement attendu. Les travaux dont les perspectives stimulent l’action des collectivités locales ou peuvent trouver une traduction en termes de politiques publiques trouveront un écho particulièrement favorable.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.