Journée d’étude “Faire l’histoire de l’architecture : acteurs, méthodes, enjeux” – Maison des Suds à Pessac – 9 novembre 2018

Comité de pilotage : Laurence Bassières, MCF associée, ENSA Paris La Villette (UMR AUSSER / AHTTEP) Gauthier Bolle, MCF, ENSA Strasbourg (UMR PASSAGES / EA3400 ARCHE) Amandine Diener, MCF, Institut de Géoarchitecture, UBO (EA 7462 Géoarchitecture / EA3400 ARCHE) Nina Mansion-Prud’homme, doctorante, Université Bordeaux Montaigne (Centre F.-G. Pariset) et École du Louvre Stéphanie Bouysse-Mesnage, MCF associée, ENSA Nantes, doctorante (EA3400 ARCHE)

dont intervention de Anne Debarre ENSA Paris-Malaquais (ACS / UMR AUSser)  : « Les enseignements d’histoire, des Beaux-Arts aux unités pédagogiques d’architecture parisiennes »

Présentation par les organisateurs :  La diversité de l’enseignement et de la recherche en histoire de l’architecture, que ce soit au sein des départements d’histoire de l’art à l’université, dans les écoles d’architecture ou dans les institutions patrimoniales, est à l’origine de la constitution de notre groupe de travail. Celui-ci, composé d’enseignants-chercheurs et doctorants d’horizons variés, souhaite interroger les sources, méthodes et perspectives de la discipline. Quelle est la nature de ces enseignements et de ces recherches, ainsi que leurs enjeux ? De quelle manière s’inscrivent-ils dans un cadre pédagogique ou scientifique plus large ? Il s’agit d’examiner la manière dont le champ disciplinaire, au cours des dernières décennies du XXe siècle, a été influencé par des facteurs extérieurs tant d’un point de vue théorique que géographique. Plusieurs objectifs guident les investigations. Au-delà du repérage et du bilan dressé des sources disponibles sur l’évolution de la discipline, nous souhaitons construire une archive orale à partir des témoignages d’acteurs qui participent à la construction de ce champ à travers leurs pratiques d’enseignement ou de recherche. À partir de ces derniers, nous désirons comprendre la manière dont l’histoire de l’architecture s’est constituée en France, selon quelles méthodes et quelles orientations. Nous envisageons pour cela de cartographier et caractériser les enseignements et recherches en France développés principalement durant la deuxième moitié du XXe siècle. Les liens et réseaux des protagonistes qui ont marqué le développement de l’enseignement et de la recherche en histoire de l’architecture seront ainsi éclairés à l’occasion de séminaires itinérants, permettant de récolter la vision de témoins clés d’un territoire spécifique – quant à leur parcours, méthodes et corpus – et nourrir un débat autour de la discipline. Afin d’ouvrir la voie à une historiographie contemporaine de l’histoire de l’architecture, ces évènements feront l’objet de publications dressant le bilan des informations collectées.  Le séminaire inaugural permet d’éclairer l’exemple bordelais, en croisant les regards et expériences d’ acteurs qui y ont fait l’histoire de l’architecture.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.